NL
FR
NOTEZ
0/5
0 visiteur(s) a/ont évalué cet article

ENVIE DE REAGIR ?
Il y a actuellement 0 réaction(s).
Lire ou poster un commentaire
SUIVRE CE MEMBRE
Partager
Sur vos réseaux

Mon projet
Présentation du passeur-témoin : Pierre et Catherine Fauville-Pilate

Construire une maison économe en énergie, une question de bon sens tout simplement…

Par la réalisation de ce projet, nous voulons juste démontrer aux plus septiques qu’il est tout à fait possible de construire autrement, qu’on peut tout à fait vivre d’une façon saine et confortable dans une maison moderne, très bien isolée et entièrement réalisée avec des matériaux écologiques!
Nous voulons faire tomber l’adage qui veut que « sur-isoler une maison ne sert à rien, ce ne sont que les premiers centimètres qui comptent… »


Introduction :

A la base, nous voulions construire une maison ordinaire, comme bon nombre de jeunes couples en Belgique. Dans nos visites d’avant-projet, nous avons eu l’occasion de visiter une maison à ossature bois et le côté isolation nous a de suite interpellé !

Nous avons alors entrepris beaucoup de recherches sur Internet et par ce biais, appris que les matériaux écologiques existaient. Etant tous les deux sensibles aux questions environnementales, construire une maison en matériaux sains, respectant la planète et très bien isolée coulait de source…

Conception :

Le projet peut être qualifié de semi-bioclimatique. En effet, lors de l’élaboration des plans, nous n’avions pas encore toutes les cartes en main pour pouvoir réaliser une construction bioclimatique. Certes les pièces de vie étaient disposées plutôt vers le Sud et le Nord recevait les pièces techniques ou tampons, mais tout ceci ne relève que du bon sens et non du bioclimatisme.

Nous avons eu l’occasion de faire évoluer le projet en cours de construction et de le rendre un peu plus bioclimatique qu’à l’origine: la surface vitrée en façade avant (Sud-Est) a été revue à la hausse, nous avons supprimé le garage et placé une large baie vitrée en plein Sud-Est afin de profiter des rayons solaires hivernaux. Nous avons également renforcé l’inertie thermique du bâtiment (défaut principal des maisons à ossature bois) en maçonnant des briques de terre crue dans les cloisons intérieures, en réalisant un mur en argile bien exposé et destiné à absorber la chaleur émise par les rayons solaires hivernaux et en plafonnant quelques murs à l’argile.



Vue d'ensemble de la maison avec les 12 m² de panneaux solaires thermiques.


Conclusions :

Lors de la réalisation de notre maison nous nous sommes rendu compte que trois facteurs influençaient la performance thermique des bâtiments :

   * L’isolation.
   * L’étanchéité à l’air.
   * La compacité du bâtiment.

La prise en compte de ces facteurs est capitale dans la conception d’une maison à haute performance énergétique. Nous réaliserons un blowerdoor afin de mesurer le niveau d’étanchéité à l’air du bâtiment.

Nous pensons également qu’il est impératif de travailler avec des gens spécialisés dans l’éco-construction et la basse énergie afin de penser et de concevoir la maison en fonction des économies d’énergie. Dans notre région où l’ossature bois reste encore peu répandue, où les éco-matériaux sont loin d’être légion, nous avons été très souvent confronté aux critiques, aux sourires en coin des professionnels de la construction traditionnelle et on a souvent dû se battre pour faire les choses telles qu’on les voulait.

Il est grand temps que les maîtres d’ouvrage et les professionnels du secteur de la construction (aussi bien les entrepreneurs que les architectes) changent leurs habitudes et leur façon de construire…

Si notre projet vous intéresse et que vous souhaitez nous rendre une petite visite, n’hésitez pas à nous contacter !


 

 

Date de publication :
06-11-2008 (update: 09-11-2012)
[Signaler un abus]
Thématique(s)
Témoignage(s) dans les mêmes thématiques...
Compétence(s) dans les mêmes thématiques...
Question(s) dans les mêmes thématiques...
Service(s) dans les mêmes thématiques...