NL
FR
NOTEZ
4.2/5
5 visiteur(s) a/ont évalué cet article

ENVIE DE REAGIR ?
Il y a actuellement 0 réaction(s).
Lire ou poster un commentaire
SUIVRE CE MEMBRE
Partager
Sur vos réseaux

Mon projet
Hélène et Raphael Tilman Nicodème - Une rénovation passive certifiée- "bâtiment exemplaire 2009"

Hélène et Raphaël habitent une maison de 150 m2 située à Boitsfort:

28 Rue des Archives Façade avant isolation ext EPS: Rénovation passive 

Façade avant isolation ext EPS: Rénovation passive

 Le passif en rénovation c'est possible...

Au terme de 6 mois de travaux, nous habitons une maison mitoyenne construite dans les années 60 transformée en maison passive.

Histoire d'une rénovation passive:

La maison n'ayant pas été rénovée entre la construction et aujourd'hui (50 ans), de nombreux changements étaient à faire, tant du point de vue des espaces que du point de vue technique. Le remplacement des châssis et la remise au goût du jour étaient un passage obligé. De plus, les décharges encore pour partie en plomb n'inspiraient plus confiance.
Après quelques bricolages dans la maison, force était de constater qu'un lifting en profondeur était nécessaire.

Nous avons démarré le projet avec un objectif déjà réalisé par d'autre, rénover en basse énergie. Au gré de nos recherches, nous nous sommes rendu compte que l'objectif final pouvait être bien plus ambitieux et avons fait le pari de réaliser la première rénovation passive de Bruxelles.

Ce projet un peu fou, est devenu, au fil du chantier, de plus en plus pointu et complexe, un laboratoire d'expérience, entre autre dans le domaine de l'étanchéité à l'air, bête noire de toute rénovation. Contrairement aux maisons passives "habituelles" (ossature bois), cette maison est de type "massive", structure lourde, façade pleine et plancher en hourdis (existant), ce qui permet de capter la chaleur en hivers et la fraîcheur en été dans les masses structurelles.

 

L'habillage (l' isolation) de la maison est réalisé de la manière suivante:

  • Chaussettes en PUR 12cm (démolition de la chape de sol, fouilles pour permettre de maintenir le niveau des seuils, placement de l'isolant, d'une nouvelle dalle, et finitions).
  • Doudoune en EPS au graphite 20 cm (application de panneaux isolants sur la façade avant et arrière, démontage des seuils de fenêtres, et des bâtées de châssis, resserrage des nouveaux châssis). Châssis bois-alu à coupure thermique triple vitrage ramené dans le plan du mur existant avant isolant. L'isolation recouvre une partie des ch$assis, diminuant les ponts thermiques.
  • Tirettes fermées régulièrement et testées plusieures fois. L'étanchéité à l'air de la maison est solutionnée à l'aide de bande autocollantes situées entre les différents matériaux. Le plafonnage est la plus grande surface étanche, il a donc du être refait intégralement. Les portes extérieures sont munies d'un profil alu/caoutchouc au niveau du seuil. La maison est étanche à l'air à 0.52hn-1. Les fuites sont situées au niveau des prises de courant, cylindre de la porte, ...
  • Bonnet en cellulose 30cm, produit permettant de souffler de grands volumes, excellente inertie et absorption des bruits en plus de l'isolation. Afin de permettre une large épaisseur, nous avons changé la structure de toiture et utilisé des poutres en bois en forme de I d'une hauteur de 30cm (FJI).

Charpente TJI 30 cm isolation cellulose insuffléeCharpente TJI 30 cm isolation cellulose insufflée

L'habillage de la maison a été réalisé avec une attention particulière aux ponts thermiques. Si ces problèmes ne sont pas sérieusement pris en compte, un grand risque de condensation existe, source de moisissures, problèmes esthétiques et sanitaires.

Le principe de base de la maison passive: forte isolation, peu de surfaces de perte de chaleur (compacité) et étanchéité à l'air. Le fait de se situer entre deux mitoyens augmente très fort la compacité et diminue les surfaces d'échanges de chaleur. La maison passive en ville est donc une bien plus logique à concevoir qu'une villa isolée. En plus d'autres paramètres peuvent entrer en compte, la surchauffe, les consommations électriques, ... selon le type de bâtiment.

Du point de vue technique:

Le soleil nous offre ses calories pour le chauffage de l'eau chaude sanitaire, une chaudière gaz prend le relais les jours couverts. C'est la chaudière également qui réchauffe la maison en cas de période froide, lorsque l'isolation, l'inertie et la ventilation ne parviennent plus à retenir les calories.

Un système de ventilation double flux est installé et permet de souffler de l'air frais dans les pièces de vie alors que l'on reprend l'air humide dans les locaux cuisine, wc et salle de bain. Ce système permet par -10°ext et 20°int de pulser l'air à la température à 18°. Condition plutôt extrême... C'est à cette période que la maison passive consommera de l'énergie pour chauffer l'habitation. Une maison passive aura toujours besoin d'un système de chauffage mais la puissance de ce système est extrêmement faible.

Réalité financière:

Nous avons calculé que nos frais de gaz atteindront 117€/an. Avant les travaux la consommation du précédent propriétaire était 10 fois supérieure pour un usage de seulement la moitié de la superficie, le reste étant garage et grenier, non chauffé.

Aujourd'hui, l'habitation est en cours de certification, ce serait une grande révolution de pouvoir rénover le parc urbain, le mettre à niveau, voir le rendre plus performant que 99% des maisons nouvellement construites.

Le prix d'une rénovation comme celle-ci dépend évidemment beaucoup du choix des finitions, de la même manière que l'on trouve une veste coupe vent à des prix différents et avec un style différent. Pour donner une petite idée, la rénovation se situe aux alentours de 650€/m² tvac, hors finition, hors honoraires, et primes non déduites (ce montant sera vérifié prochainement). A Bruxelles, la prime rénovation passive s'élève à 150€/m² et est accessible à tous, quel que soit le revenu, la profession, ... Des réductions fiscales existent également. Il faut donc voir ce type de projet comme un placement à long terme.

Nous avons calculé le retour sur investissement à 11 ans. Après, chaque années, c'est 1500€ d'économisé, des litres de gaz, des tonnes de CO². Le surcoût par rapport à une maison de même ampleur est environ de 110€/m².

Respect de l'environnement:

L'économie en chauffage équivaut à 4,9T éq./C02/an, soit 42 600km parcourus avec une petite voiture... Si l'on considère la différence de prix entre une voiture électrique et une voiture essence, la maison passive est bien plus accessible.

L'énergie grise mise en oeuvre n'est pas négligeable, probablement plus grande que pour la rénovation d'une maison "classique". Mais le total énergétique énergie grise + énergie globale consommée sur le cycle de vie de la maison sera inévitablement moindre. On peut considérer que l'énergie grise constitue 2 ans de consommation d'une maison identique.

A terme nous souhaitons encore effectuer quelques travaux, placement d'une citerne d'eau de pluie pour atteindre une économie de 20% d'eau de ville, améliorer la perméabilité du sol, améliorer les abords...

Nous essaierons de placer systématiquement des appareils labellisés A, A+ et A++, des lampes économiques, des leds pour diminuer autant que possible notre emprunte écologique.

Relations humaines:

Cette aventure nous a permis de rencontrer des tas de personnes disponibles et consciencieuses. Le plaisir d'échanger les points de vue ont été quotidiens et riches en amitié. C'est aussi important !


Vous souhaitez en savoir plus, que l'on développe un point précis sur ce site ? N'hésitez pas à nous contacter.

Hélène Nicodème et Raphael Tilman, architectes

raphael@low-a.be

28, rue des archives
1170 Boitsfort

0474 85 00 24 – (Hélène Nicodème)
0486 41 70 22 – (Raphaël Tilman)

www.low-a.be



(1) Le matériau d’isolation en cellulose isofloc est fabriqué, dans une procédure
de recyclage, à partir de papier journal pour le traitement dans les cavités de toit, de murs, de plafonds ou pour être gonflé sur les plafonds.

A l’état soufflé, les flocons de cellulose isofloc forment une couche d’isolation
homogène, étanche au vent avec de très bonnes propriétés d’isolation thermique et sonore et une très bonne capacité à absorber l’humidité, à lui faire écran et à la dégager (capacité de sorption en tant que matériau hygroscopique comme le bois).

Il convient de souligner l’aptitude pour une protection thermique estivale élevée pour le toit, due à une densité volumétrique plus élevée et à une capacité thermique spécifique par rapport à des matériaux d’isolation minéraux.

Date de publication :
07-01-2010 (update: 27-08-2018)
[Signaler un abus]
Galerie vidéo(s)
Lien(s) complémentaire(s)
Thématique(s)
Témoignage(s) dans les mêmes thématiques...
Compétence(s) dans les mêmes thématiques...
Question(s) dans les mêmes thématiques...
Service(s) dans les mêmes thématiques...