NL
FR
NOTEZ
4.6/5
5 visiteur(s) a/ont évalué cet article

ENVIE DE REAGIR ?
Il y a actuellement 3 réaction(s).
Lire ou poster un commentaire
SUIVRE CE MEMBRE
Partager
Sur vos réseaux

Mon projet
Vue en thermographie de l'expérimentation de la pose d'un isolant mince réfléchissant

 Bonjour,

 

Qui d'entre vous n'a pas entendu parler des fameux isolants minces réfléchissants?

Mais, cela fonctionne-t-il?

Étant thermographe, j'ai voulu tenter l'expérience et la suivre par l'imagerie thermique afin d'avoir un vrai bilan.

Bien sûr, il s'agit d'une maison réelle avec ses discontinuités et variations météo qu'elle subit.  Vous allez néanmoins pouvoir constater que les affirmations de ces isolants sont globalement vraies sauf peut-être le mot "isolant" qui est lui très très surfait.

 

A l'origine,  un radiateur sous la console d'une fenêtre et placé dans une niche creusée à cet usage. Disons-le nettement, creuser une niche pour ne laisser qu'une dizaine de centimètres de briques pleines entre l'intérieur et l'extérieur est une très mauvaise idée: chute de l'inertie thermique et du pouvoir isolant du mur, mauvaise convection du radiateur et affaiblissement structurel du mur situé sous une lourde tablette en pierre bleue.

Cependant, avant la pose de cet isolant, j'avais près de 7°C de différence entre le mur normal et cette zone surchauffée et jusque 8°C entre cette partie du mur et le sol de la cour.

Après la pose, je n'ai plus calculé que 3,5°C de différence entre le mur normal et cette zone surchauffée et 5°C entre celle-ci et le sol de la cour.

Ce n'est pas si mal mais ces isolants minces ne valent pas du tout 25 cm de briques pleines, tout au plus une douzaine de cm.

 

Par contre, à l'intérieur, la température globale du radiateur a crû de 1°C, la chaleur est beaucoup mieux distribuée et la température de la face intérieure du mur est passée de 14-20°C à 21-35°C, la convexion s'est améliorée et la réduction des ponts thermiques a haussé la T° de 3°C, démonstration que la température de l'interface air mur/radiateur s'est accrue.

Globalement donc, l'aspect rayonnement de ces isolants minces est tout à fait efficace et la petite isolation aide quand même bien mais le gain reste bien majoritairement au niveau de la réflexion et très peu au niveau de l'isolation.

 

C'est donc tout à fait intéressant de placer ce type d'isolant sur des murs minces pleins ou des murs avec des briques creuses, au niveau des radiateurs mais illusoire de penser qu'ils pourraient actuellement servir d'isolation générale d'autant que leur pouvoir tient à une qualité de surface qui est ingérable à l'échelle d'une pièce.

 

Hugues CREPIN

Date de publication :
20-05-2013 (update: 19-11-2013)
[Signaler un abus]
Galerie photo(s)
Lien(s) complémentaire(s)
Thématique(s)
Témoignage(s) dans les mêmes thématiques...
Compétence(s) dans les mêmes thématiques...
Question(s) dans les mêmes thématiques...
Service(s) dans les mêmes thématiques...