NL
FR
SOCIAL NETWORK
Suivez nos
actualités
AGENDA
23-11-2016
Conférence: "Systèmes de production, de récupération et de stockage de chaleur renouvelable"
Systèmes de production, de récup&... Lire plus
thumbails
17-09-2017
Visite-apéro "Habitats durables" à Schaerbeek
www.renovas.be L’asb... Lire plus
thumbails
20 < 22-10-2017
Espace Causerie: Isolation-chauffage et eau chaude sanitaire
Espace Causerie: Vou... Lire plus
thumbails
29-10-2017
Journée de rencontre festive des Passeurs d'Energie
Dimanche 29 octobre R&eacu... Lire plus
thumbails
17 < 19-11-2017
Espace Causerie : Isolation-chauffage et eau chaude sanitaire
Espace Causerie: Vous ... Lire plus
NEWS
thumbails
10-01-2017
Concours de dessin pour toute la famille
Gagne un séjour en habitat insolite........ Lire plus
thumbails
10-01-2017
Circuit « Habitats durables» à Bruxelles et en Wallonie
Circuit « Habitats durables» &agr... Lire plus
thumbails
05-12-2016
Espace Causerie
Vous étiez nombreux ce dimanche 23 oct... Lire plus
thumbails
27-06-2016
Feedback de la journée festive de 19 juin 2016
Bonjour à tous, Merci à toutes ... Lire plus
thumbails
01-03-2016
Salon Batibouw - du 25 février au 6 mars - Les passeurs d'Energie sont présents
Les Passeurs d'Énergie sont pré... Lire plus
thumbails
25-02-2016
Salon des Mandataires - 18 et 19 février - Les passeurs d'Energies étaient présents
Les passeurs d'énergie étaient pr... Lire plus
thumbails
08-06-2015
EE Awards 2015, on y était
Les Passeurs d'énergie furent invit&eacu... Lire plus
thumbails
19-05-2015
Habiter Durable? Un film à voir absoument!
Le film Douce révolte va à la ren... Lire plus

Gestion de l'eau

Citerne d’eau de pluie

L’eau de pluie peut être utilisée pour l’arrosage du jardin en été, mais aussi pour la chasse des toilettes, le nettoyage, la lessive...). Utiliser l’eau de pluie permet entre autres de réduire la consommation (et donc les factures), éviter les problèmes liées au calcaire, réduire le ruissellement de l’eau de pluie et le risque d’inondations et préserver les nappes d’eaux souterraines.

En plus de la récupération d’eau de pluie dans une citerne, un système de filtration et de pompage est nécessaire. Il est également obligatoire de séparer le circuit d’eau de « ville » du circuit d’eau de « pluie » pour éviter des contaminations. L’eau de pluie étant impropre à la consommation humaine si elle est stockée sans précautions.


Potabilisation de l’eau de pluie

Si l’on souhaite potabiliser l’eau de pluie, il est nécessaire d’installer un traitement supplémentaire :

  • Soit un système à microfiltration.
  • Soit un système à osmose inverse.

Le premier système est plus simple et efficace pour une eau de pluie récoltée dans de bonnes conditions.


Epuration par lagunage

Actuellement, les eaux usées peuvent suivre plusieurs « circuits  » selon que le logement se situe en zone d’assainissement collectif ou autonome. Dans le second cas un système d’épuration individuelle est requis avant que l’eau ne soit rejetée dans le milieu naturel (rivière, sol).

L'usage d'un lagunage ne consomme quasiment pas d’énergie, sa gestion et son entretien sont aisés et sa présence n’est pas gênante dans le jardin (esthétique, non-odorant, non-dangereux).

Une unité d’épuration individuelle se compose de quatre éléments :

  • Des canalisations d’amenée et de répartition.
  • Un prétraitement (fosse septique toutes-eaux).
  • Un bassin planté.
  • Un dispositif d’évacuation de l’eau épurée.

Toiture verte

Aussi appelée toiture végétale, elle permet de limiter le ruissellement des eaux et les inondations, créent un cadre de vie agréable, augmentent l’isolation thermique et acoustique, protègent contre la surchauffe en été et prolonge la durée de vie de la couche d'étanchéité.

Quand elle est extensive, la végétation se limite surtout à des mousses, et des herbes résistantes à la sècheresse. L'épaisseur du substrat est de 5 à 10cm. Comme le poids rajouté sur ces toitures est limité, elles peuvent être posées sur des bâtiments existants.

Quand elle est intensive, elle est composée de plantes fleurissantes, de buissons à enracinement plus profond. L'épaisseur du substrat est de 20 à plus de 50cm. On peut s’y promener, mais elle nécessite un entretien conséquent et surtout, elles exigent une structure portante spécifique.


Toilettes sèches

Les toilettes sèches, aussi appelées toilettes à compost, toilettes à litière (sèche) ou TLB (Toilettes à Litière Biomaîtrisée), sont des toilettes qui n'utilisent pas d'eau. Il est donc possible de récupérer les excréments pour en faire du compost ou de la biométhanisation.

Il en existe deux types principaux :

  • Celles où les selles et l'urine sont mélangées.
  • Celles où elles sont séparées.

La toilette sèche contribue à réduire le problème d'eutrophisation des eaux de rivière : les selles et urines libèrent des quantités importantes d'azote de phosphore dans l'eau, participant ainsi de manière sensible à la dégradation des écosystèmes aquatiques.

Pour en savoir plus sur le sujet :

  • Découvrez l'article d'un Passeur d'énergie

Partager